Prédication de LAurent Gagnebin : Assemblée du désert 2012

Accueil Catégorie : Prédications

Exemple

 

 Matthieu 9.1-11

On amena à Jésus un paralytique couché sur un lit. Jésus, voyant leur foi, dit au paralytique :
– Prends courage, mon enfant, tes péchés te sont pardonnés.
Sur quoi, quelques scribes dirent au dedans d’eux :
– Cet homme blasphème.
Et Jésus, connaissant leurs pensées, dit :
– Pourquoi avez-vous de mauvaises pensées dans vos cœurs ? Car, lequel est le plus aisé, de dire : Tes péchés sont pardonnés, ou de dire : Lève-toi, et marche ? Afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés :
– Lève-toi, dit-il au paralytique, prends ton lit, et va dans ta maison.
Et il se leva, et s’en alla dans sa maison.

Poursuivre la lecture de : Dieu a donné aux hommes un tel pouvoir. Gilles Castelnau

Exemple

Culte à l’occasion des 150 ans de la fondation de l’association cultuelle de Neuilly

Marc 13. 9 à 11

Philippiens 4. 4 à 9 :

 «… que tout ce qui est vrai, tout ce qui est digne, tout ce qui est juste,  tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est moralement bon et digne de louange soit l’objet de vos pensées; ce que vous avez appris reçu, entendu et vu en moi, mettez-le en pratique. Et le Dieu de la paix sera avec vous. »  Phil.4. 8-9

Poursuivre la lecture de : Prédication du pasteur Jean-Marc Kieffer, octobre 2014

Exemple

 

Épitre aux Colossiens 1. 10-20

L’épitre aux Colossiens chante la grande unité des païens et des juifs que l’auteur élargit à l’unité du cosmos. Le saint Esprit est le Souffle de la vie que Dieu fait monter en nous et en « tout ce qui respire » comme dit le Psaume 150. C’est l’élan vital, la Force créatrice régénérant en nous le Dynamisme créateur qui nous permet d’affronter la vie et ses forces destructrices qui nous tirent vers le bas. Dans un grand enthousiasme, l’auteur de l’épitre aux Colossiens attire notre attention sur son action mondiale, cosmique, dont chacun de nous fait évidemment partie.

Poursuivre la lecture de : Que tout ce qui respire loue l’éternel ! Gilles Castelnau