PHENOMENOLOGIE DE LA MEDISANCE

Accueil Catégorie : Ethique

Exemple

Lectures bibliques :

Nombres 14.1-38 ; Luc 5.27-32 ; Corinthiens 10 ; Jacques 3

Introduction

« Les fils d’Israël murmuraient contre Moïse et Aaron » (Nb 14.2). « Les scribes et les pharisiens murmuraient contre Jésus » (Lc 5.30). « Ne murmurez pas comme murmurèrent certains hébreux qui périrent dans le désert par l’exterminateur » écrit Paul aux Corinthiens (1Co.10.10).

Le terme grec « gogguzô » que l’on traduit par « murmurer » indique, d’après le dictionnaire Bailly, l’action de : « grommeler », « grogner », « dire quelque chose tout bas », « se plaindre ».

Poursuivre la lecture de : PHENOMENOLOGIE DE LA MEDISANCE

Exemple

 

L’exemple de l’apôtre Pierre

 Lectures : Ps 32.1-7 ; Jn.21:1-19

Pierre est un de ces personnages bibliques qui se prête particulièrement à la narration. Décrit comme une personnalité passionnée et impulsive, il apparait comme quelqu’un toujours prompte à s’enflammer. Avant que Jésus ne l’appelle à le suivre, il exerçait le métier de pécheur avec son frère André. Mais dès que Jésus lui demande de le suivre, il laisse immédiatement tomber ses filets.

Poursuivre la lecture de : Se pardonner à soi-même

Vouloir la première place

Lectures : Matthieu 23.1-12 ; Luc 14.7-11 ; Marc 10.35-45

Le lien qui relie les trois textes que nous avons lus est évident, tous les trois abordent le thème de la « Première place ».

Ce thème comporte manifestement une certaine importance au sein des évangiles. Quelles leçons peut-on en déduire ? Quel message peut-on en retirer ?

Poursuivre la lecture de : Du besoin de reconnaissance

Exemple

A l’école du Jésus de Luc

 Luc 12.13-34, Ecclésiaste 2.22- à 1.14, 1 Timothée 6.10 et 17-19

I.  La cupidité

« Quelqu’un de la foule dit à Jésus : « Maître, dis à mon frère de partager avec moi notre héritage. » Il lui répondit : « Homme, qui m’a établi pour être votre juge ou régler vos partages ? » Puis il dit à tous : « Attention ! gardez-vous de toute cupidité. Car, au sein même de l’abondance, la vie d’un homme n’est pas assurée par ses biens. » (Luc 12. 13-15)

Poursuivre la lecture de : Du danger des richesses et de la peur de manquer