Lire et comprendre le livre de l’Apocalypse

Accueil novembre 2017

Exemple

Les quatres chevaux de l’Apocalypse

Pasteur Bruno Gaudelet

 Les quatre chevaux de l’Apocalypse ont ensemencé l’imaginaire de la chrétienté depuis la diffusion de ce livre à part. Le Moyen-Age et la Renaissance les ont peints ou représentés de diverses façons, mais la modernité n’est pas restée en reste. Les chevaux de l’Apocalypse et leurs cavaliers parcourent la littérature et le cinéma. Qui sont-ils ? Que représentent-ils ? Les sectes qui font leur miel sur fond de fin du monde, se repaissent des effets terrifiants de cette vision du dernier livre de la Bible. Ce que l’on peut faire dire à un texte en le sortant de son contexte est presque infini. Essayons d’y voir plus clair.

Poursuivre la lecture de : Lire et comprendre le livre de l’Apocalypse

Exemple

Prédication du Pasteur Gilles Castelnau

 Lectures bibliques :

Esaïe 65.17-25 
Je crée de nouveaux cieux et une nouvelle terre ;
On ne se rappelle plus les choses passées, elles ne reviennent plus à l’esprit.
Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse,
A cause de ce que je crée ;
Car je crée Jérusalem pour l’allégresse et son peuple pour la joie.
Je fais de Jérusalem mon allégresse, et de mon peuple ma joie ;

Poursuivre la lecture de : Luther répliqua : « hier, stehe ich » (je me tiens debout ici)

Exemple

Mais qu’est-ce donc qu’être protestant aujourd’hui ?

L’année 2017 aura été l’année du cinq-centième anniversaire de la Réforme. Une bonne occasion pour que les protestants du monde entier mais aussi pour tous ceux qui s’y intéressent, de se remémorer l’histoire et de revoir, aussi, les fondements de la foi réformée. Les historiens y sont allés de leurs études minutieuses et passionnantes, dévoilant les richesses, le courage et la pertinence des acteurs de la Réforme, mais également, et fort heureusement, leurs faiblesses, leurs tâtonnements et même leur solidarité avec les erreurs et les péchés de leur époque. Je n’ai pas hésité moi-même, lors de la conférence avec notre Ami Michaël, Rabbin à Neuilly,

Poursuivre la lecture de : La Réforme continue, Semper Reformanda est !