Exemple

Lectures : Actes 9 v 1-8, 1 Corinthiens v 8-1, 2 Corinthiens v17-21

Chers amis,

Les textes qui nous ont été lus nous donnent le moment crucial de l’histoire bien connue de Paul, le moment de son retournement comme on dit dans les services secrets d’un agent ennemi qui passe dans l’autre camp. Ils nous plantent le décor avec le cas de Saul de Tarse devenu

Poursuivre la lecture de : Culpabilité et pardon, par Jean-Gabriel Bliek

Exemple
Publication mise en avant

Retrouver le passé

Quelques-unes des plus grandes redécouvertes de notre passé ont été précédées par des siècles d’oubli, voire par une de complète ignorance. Je pense à ces civilisations perdues que l’archéologie a retrouvées et réapprises. Aux merveilles redécouvertes avec ces cités sorties des sables. Mais également au monde des dinosaures disparu soixante millions d’années avant les premiers hommes. La redécouverte de ce monde par la paléontologie a transformé radicalement notre vision du passé et bouleversé durablement la lecture que les docteurs de l’Eglise et les réformateurs faisaient du livre de la Genèse.

Poursuivre la lecture de : Que sait-on vraiment de Jésus ?

Exemple

« Je crois… à la Vie éternelle »

par Bruno Gaudelet

 

Le dernier article du Credo constitue aussi son apothéose : « Je crois à la Vie éternelle » ! Apothéose de la foi, apothéose de l’espérance, mais peut-être aussi apothéose du refus de la réalité de la mort.

(Extrait du livre Le Credo revisité, Olivetan, 2015)

Poursuivre la lecture de : La Vie éternelle – un article du Credo à discuter

Exemple

PASSION DU CHRIST
ET THEOLOGIE SACRIFICIELLE

Le christianisme classique présente la mort de Jésus à partir du langage sacrificiel du Lévitique. Dieu ne pouvant pardonner aux hommes sans que la faute originelle et les péchés qui l’auraient suivi soient condamnés et expiés, il était indispensable au salut qu’une victime expiatoire innocente soit offerte en sacrifice pour le péché. Cette théologie, aux accents mythologiques, ne va pas sans assombrir le portrait de Dieu (qui devient pour l’heure un juge implacable et sanguinaire), ni sans dénaturer le message et l’enseignement du doux Rabbi de la Galilée. Il est urgent aujourd’hui que les chrétiens de la modernité élucident les mécanismes et les raisons qui l’ont engendré et réaffirment l’enseignement plus authentique de Jésus.

Poursuivre la lecture de : Pourquoi Jésus est-il mort ?