Histoire de la paroisse

Accueil Activités Articles Histoire de la paroisse

Exemple

Histoire de la paroisse

TEMPLE PROTESTANT A VENDRE OU A LOUER

…Telle était la pancarte que l’on pouvait voir accrochée à la grille du temple de Neuilly en 1871/1872. En effet, la guerre de 1870 et les combats de la commune n’ont pas épargné Neuilly qui a été le théâtre de violents combats et la victime de nombreuses dégradations.

Le temple n’a pas échappé aux « insultes des hommes » et moins de cinq ans après son inauguration – le 2 juin 1867 – il gisait, vitraux brisés, murs éventrés, harmonium détruit par les éclats d’obus ! Mais grâce à l’obstination du pasteur Rives et de Monsieur Jules Chartier, deux des fondateurs de l’Eglise réformée de Neuilly, ainsi qu’à la générosité « providentielle » de Sir Richard Wallace, le temple ne fut ni vendu ni détruit. Réparé, repeint, chauffé, pourvu de 500 chaises, il voyait le culte célébré à nouveau le 11 novembre 1872.

Le temple reconstruit, la jeune communauté, forte de 80 familles, devait alors ressentir les contrecoups des mouvements qui agitèrent le protestantisme à la fin du XIXème siècle, conduisant à une division en deux « unions » : orthodoxe avec l’Eglise Réformée Evangélique, libérale avec l’Eglise Réformée de France. Le temple de Neuilly était de tendance libérale, aussi un second lieu de culte fut-il instauré en 1867 avenue du Roule puis transféré rue du Marché en 1874.

Mais en 1887, tout rentra dans l’ordre et les frères – un instant divisés – se réunirent à nouveau boulevard d’Inkermann.

Puis l’Eglise devint propriétaire de ses murs le 13 mars 1903 (dont elle n’était auparavant que locataire). L’éclairage électrique fut installé en 1904 et en 1907 les deux salles annexes furent ajoutées à l’édifice initial.

La première troupe d’éclaireurs vit le jour le 18 novembre 1912.

La communauté protestante de Neuilly souffrit des deux grands conflits du XXème siècle, les noms de ceux qui ne revinrent pas (apposés sur deux plaques dans la salle annexe) en témoignent.

Enfin en 1966, pour le centenaire du bâtiment, celui-ci fut entièrement rénové, les tribunes pourvues de gradins, l’éclairage amélioré… pour être dans la forme où il se trouve aujourd’hui.

L’Eglise réformée de Neuilly a toujours été une paroisse dynamique. L’histoire de cette communauté révèle en permanence la foi, la persévérance et le dévouement (souvent discret) de tous… pour tous. Elle a créé plusieurs œuvres de bienfaisance : écoles, orphelinat, alphabétisation…

Paroisse pauvre à ses débuts, elle n’avait d’abord pu survivre et apporter son soutien aux autres que grâce à l’aide du Diaconat Général.

Paroisse considérée comme favorisée aujourd’hui, c’est à son tour d’aider les paroisses les plus démunies afin de permettre la diffusion de la Parole dans le plus grand nombre de lieux.

Comme elle l’a fait depuis son origine, l’Eglise réformée de Neuilly cherche à adapter en permanence ses formes et ses structures aux conditions mouvantes de la société moderne, que ce soit dans le témoignage de l’Evangile ou dans les différentes formes d’entraide.

C’est ainsi qu’elle s’efforce de rester fidèle à la Réforme.