Vous avez dit métaphysique ?

Accueil Activités Articles Vous avez dit métaphysique ?

Vous avez dit métaphysique ?

Publication mise en avant

Qu’est-ce que la métaphysique ?

Le mot se compose de deux mots grecs :

La préposition “méta” qui est assez imprécise puisqu’elle peut signifier aussi bien : « au milieu », « parmi », « avec », « entre », ou encore « après ».

Et le terme « physiká », que l’on traduit par le mot « nature ».

Étymologiquement le mot métaphysique renvoie donc à ce qui est « au milieu », « parmi », « avec », « entre » ou « après » la nature.

La métaphysique est une branche de la philosophie qui se penche sur les principes premiers ou les causes du monde, des choses ou des êtres.

Elle s’intéresse du coup aux questions de la connaissance de l’être, des causes de l’univers à la nature du réel.

Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien, se demande la métaphysique ?

Quelles sont les causes ou les principes premiers qui sont à l’origine du monde ?

Qu’est-ce que le réel ?

En posant ces questions, la métaphysique nous oblige à regarder plus loin que les choses, les êtres ou la réalité que nous voyons ou que nous croyons voir. Le réel dépasse en effet ce que nous voyons !

Déjà Platon insiste sur le fait que nos sens peuvent nous abuser concernant  ce que nous voyons, entendons, touchons, goûtons, ou sentons.

Qu’est-ce qui est réel autour de nous ?

Qu’est-ce qui est réel dans ce que nous ressentons ?

Qu’est-ce qui est réel dans ce que nous comprenons ?

Prolongeant à sa façon la méfiance platonicienne Descartes nous invite pour sa part à douter de tout. Ce débat se poursuivra après lui au sein des écoles philosophiques, notamment entre l’empirisme et la philosophie transcendantale.

C’est aussi un débat séculaire au sein des religions et sagesse orientales. Le bouddhisme, le shintoïsme,  le confucianisme, le taoïsme,… postulent tous également qu’il existe une distance entre la perception du monde et sa réalité.

Qu’est-ce que le réel ?

Des philosophes, comme Alfred North Whitehead ont essayé de reprendre la question du réel à la lumière de la physique quantique et de la théorie d’Albert Einstein sur la relativité. Si le monde est dans un process permanent, explique Whitehead, où les objets et les êtres qui s’y trouvent sont composés de particules en flux constant quelles que soient leurs combinaisons, alors c’est la vision même du réel qui s’en trouve modifié. Le réel n’est pas, de fait, ce que nous voyons.

La métaphysique cherche à élucider les causes ou les principes premiers du monde en process.

Bruno Gaudelet